Err

Contactez-nous : 06 24 26 94 97 - MERVEILLES RUSSIE

Oeuf a la mémoire d'Azov copie oeuf Faberge

(Code: OFB81)
215.00 EUR
(-10.00%) 193.50 EUR
Add to cart
Oeuf a la mémoire d'Azov copie oeuf Faberge
  • Oeuf a la mémoire d'Azov copie oeuf Faberge
  • Oeuf a la mémoire d'Azov copie oeuf Faberge
  • Oeuf a la mémoire d'Azov copie oeuf Faberge
  • Oeuf a la mémoire d'Azov copie oeuf Faberge
  • Oeuf a la mémoire d'Azov copie oeuf Faberge
  • Oeuf a la mémoire d'Azov copie oeuf Faberge
L'Oeuf Faberge Mémoire d'Azov de 1891, copie Oeuf Faberge
 
Oeuf collection
Matière: Alliage de métaux, email, strass
Couleur: Vert agate
Hauteur: 18 cm
Livré dans un élégant coffret cadeau

Oeuf Faberge c’est à la fois une idée cadeau originale et une pièce de collection de très belle qualité !

L'oeuf à la Mémoire d'Azov ( 1891 ) – bateau porta ce nom en mémoire du navire amiral Azov qui se distingua lors de la bataille de Navarin le 20 octobre 1827. Alexandre III commanda 2 œufs Mémoire d’Azov aux ateliers de Fabergé pour les offrir à l’occasion de la Pâques orthodoxe à l’impératrice Maria Féodorovna en 1891. 
Histoire L’œuf mémoire d’Azov. Pour préparer Nicolas à son rôle de futur souverain, ses parents l’envoient faire le tour du monde avec  son frère préféré Georges. Le prince et toute sa suite voyagent à bord du bateau « le mémoire d’Azov » des côtes de l’Egypte jusqu’à l’extrême Orient. Le temps de faire oublier à Nicolas une relation qu’il entretient avec une danseuse.
L’œuf de 1891 s’inspire de ce tour du monde. Il contient un modèle réduit du navire et sa coquille est tournée de vagues dorées en style rococo et de couronnes  d’écumes en diamant.
Suite à un incident arrivé au Japon, le Tsarévitch écrit à sa mère Marie « ma chère maman, je t’écris quelques lignes pour te raconter le  malencontreux accident qui nous est arrivé au Japon. Le pays qui m’attirait plus que les autres.  Le 29 avril nous sommes allés en pousse-pousse dans Nagasaki. Après avoir fait quelques pas un policier japonais s’est soudain mis à courir dans la rue  et a brandi son sabre à deux mains et m’a frappé  à la tête par derrière. Que se passe-t-il, ai-je crié en russe. Je me suis enfui en courant. Le policier m’a suivi. Heureusement Georges était derrière moi et a jeté le policier à terre. En raison de mes blessures et de la mauvaise santé de Georges nous avons décidé de prendre le chemin du retour et nous serons  donc rentrés plus tôt que prévu. »